MENU

Comment devient-on psychanalyste ?

8 juin 2018 • Psychologie

Le dicton selon lequel « C’est en forgeant quron devient forgeron » a tout son sens dans le métier de psychanalyste. En effet, il serait difficile pour un praticien, aussi diplômé soit-il de devenir psychanalyste s’il n’a pas auparavant pratiqué sur lui-même cette méthode de traitement de certaines affections psychologiques de l’Homme. Si une solide formation universitaire en psychologie est de ce fait requise pour devenir psychanalyste, une expérience avérée dans le domaine s’avère aussi indispensable. Quels sont les prérequis permettant de devenir psychanalyste ? Voici les réponses.

Le métier de psychanalyste

En gros, la profession de psychanalyste consiste à étudier de la manière la plus approfondie qui soit le fonctionnement psychologique d’une personne qui peut ou non être atteinte de troubles psychologiques. Aussi, un bon psychanalyste doit savoir écouter et analyser le discours de son patient afin d’en comprendre la signification, le tenant et aboutissant, et ce, dans le but d’en saisir le sens. À lui ainsi de l’interpréter et d’en donner des explications à son patient pour que celui-ci puisse se libérer de ses tensions, en comprendre l’origine et mieux savoir les gérer.

Les études et formations nécessaires pour devenir psychanalyste

Le métier de psychanalyste exige ainsi de connaissances avérées dans divers domaines, dont les sciences de l’homme, la philosophie, la littérature, l’histoire, la linguistique, etc. Outre un diplôme universitaire en psychologie, une formation pratique incluant une analyse personnelle et un développement de ses connaissances théoriques sont également de mise.
En effectuant une analyse personnelle de soi
En effet, c’est en effectuant une analyse de son propre soi qu’il peut saisir celui de ses patients. Dans le jargon, on appelle cela l’analyse didactique, la connaissance de son propre inconscient, la condition sine qua non pour que le psychanalyste puisse maîtriser le contre-transfert. Il ne s’agit donc pas de l’apprentissage d’une quelconque méthode, mais d’une étape dans la vie réelle. En apprenant et en comprenant tous les mécanismes de son propre inconscient, le futur praticien est à même de saisir ceux de ses patients.
En apprenant la théorie psychanalytique
Après cette étape, le futur psychanalyste peut ensuite lire, prendre conscience et discuter des textes des fondateurs de la psychologie, une autre étape théorique de la formation en psychanalyste. Cette théorie s’assimile progressivement, car illustrée par les situations vécues dans la réalité durant l’analyse personnelle. Les mécanismes expérimentés pendant l’étape analytique sont ainsi étudiés et mis en relation avec les concepts essentiels de la théorie psychanalytique.
Les formations sur l’analyse personnelle et la théorie psychanalytique doivent être en relation avec les sujets liés à la psychanalyse et aux sciences connexes. C’est seulement et uniquement après ces étapes qu’un futur praticien est amené à commencer une supervision dans le cadre professionnel. Dans ce cas, il se fera assister par un formateur, idéalement un psychanalyste expérimenté.
Une fois la théorie psychanalytique effectuée, le praticien peut vivre les mouvements transférentiels et apprendre à maîtriser le contre-transfert. De même qu’il peut aussi gérer la distance entre l’analyste et son patient ou encore approfondir sa capacité d’écoute analytique.

Related Posts

« »